Vous êtes ici : Accueil > 2ème trimestre > A quoi sert l’amniocentèse du 4ème mois de grossesse ?

A quoi sert l’amniocentèse du 4ème mois de grossesse ?


Examen femme enceinteSelon vos résultats lors du tri test ou après examen de la clarté nucale du foetus lors de l’échographie du 1er trimestre, votre médecin peut vous prescrire une amniocentèse. Ne commencez pas à imaginer le pire. Dans la majorité des cas, il convient juste de s’assurer que tout va bien.

Examen du liquide amniotique, l’amniocentèse permet de détecter, grâce au caryotype du foetus, ses éventuels problèmes chromosomiques, comme par exemple, la trisomie 21.

L’amniocentèse est-elle obligatoire ?

Si elle n’est pas obligatoire, l’amniocentèse est vivement recommandée, dans certains cas, comme chez la femme enceinte de plus de 38 ans, en cas de doute sur l’épaisseur de la clarté nucale, si les résultats du tri test sont jugés « à risque », s’il y a des maladies héréditaires dans la famille… Sauf si, bien sûr, quelques soient les résultats, les parents n’envisagent pas d’avortement thérapeutique.

Comment se déroule l’examen ?

L’amniocentèse est généralement pratiquée au coeur du 4ème mois de grossesse sans anesthésie. Le médecin introduit dans l’utérus, à travers la paroi abdominale, une aiguille pour prélever du liquide amniotique. Prescrite, l’amniocentèse est remboursée à 100 % par la sécurité sociale. Après l’examen, même s’il n’est pas douloureux, il est recommandé à la maman de rester allonger le plus longtemps possible et de se reposer les jours suivants. Et ce, même si les risques d’avortement spontané sont rares (moins d’1% des cas). Généralement, les résultats sont, ensuite, communiqués aux parents dans un délai de 15 à 21 jours ; une attente qui, selon les circonstances, peut paraître interminable.





2ème trimestre sur notre guide bébé